Institut de formation et recherche d'éducation à la santé
Institut de formation et recherche d'éducation à la santé

Recherche

 

 

Nombreor

Outils méthodologiques pour etudiants chercheurs

Dans cette partie, vous pourrez télécharger des documents élaborés pour accompagner le travail de mémoire d'initiation à la recherche. Ces documents sont le produit d'une expérience personnelle et donc n'engagent que leur auteur. Par conséquent l'auteur décline toute responsabilité quant à l'usage qui sera fait de ces documents. Si des informations sont incorrectes ou à réactualiser, n'hésitez pas à me tenir informé.

1° Consignes pour l'accompagnement du mémoire et foire aux questions

1 Consignes pour la direction de mémoire (DM) et FAQ sur l’élaboration du mémoire

1. Rôle du directeur de mémoire (DM) Le rôle du DM est d’aider les étudiants chercheurs (EC) à faire des choix éclairés sur le fond et la forme en tenant compte de la méthodologie de conception d'un mémoire d'initiation à la recherche (MIR). Sauf s’il est l’expert de la technique utilisée et considéré comme tel, il n’intervient pas sur les techniques kinésithérapiques utilisées, celles-ci étant sous le guidage de l’expert. Comme le DM est dans le jury d’examen, il ne peut être à la fois juge et partie, en d’autres termes, lors de l’examen il est juge et non plus DM. Cela implique que :

• L’EC est responsable de son étude et ne peux en aucun cas rejeter une part de responsabilité des choix opérés sur son DM

• Le DM guide les EC afin que ces derniers opèrent les choix nécessaires à l’élaboration de son MIR.

Concrètement, Le DM veillera donc à ne pas prendre de décisions à la place de l’EC et ce dernier veillera à ne pas demander au DM de prendre des décisions à sa place. Le guide méthodologique suivant permettra à l’EC de répondre à la plupart des questions qu’il sera amené à se poser pendant l’élaboration de son MIR. Il est donc essentiel de le lire en préalable du partenariat.

2. Consignes de partenariat entre le DM et l’EC

• Le DM étant membre du jury final, le comportement général de l’EC pendant l’accompagnement (qualité des échanges, respect des consignes de ce guide, respect des délais) sera pris en considération lors de la soutenance.

• Lors de l’envoi d’un mail par l’EC, sa réception au minimum et son analyse au maximum sont validés par le DM dans la semaine suivante. Si aucune information ne parvient à l’EC au bout d’une semaine, l’étudiant doit impérativement et respectueusement s’enquérir de la bonne réception du mail. • Un accusé de réception des informations reçues par les deux parties est obligatoire pour éviter les malentendus.

• Le DM détermine de la manière dont les entretiens se dérouleront. Cela signifie qu’il choisit le lieu des entretiens, des dates des entretiens et des moyens de communication. Pour favoriser la communication, les EC donneront leur adresse mail ainsi que leur numéro de téléphone. • Chaque mail et document envoyés sera intitulé du nom-prénom-plus nom IFMK plus de la version du document

• Une fois qu’une partie du document est validé par le DM, chaque élément nouveau ou modifié sera surligné en jaune afin d’éviter une relecture chronophage et inutile.

• Le DM peut demander de travailler sur un logigramme des le départ de l’élaboration du mémoire. Ce logigramme est comparable à un squelette qui assure le soutien de la structure et permet de faire les liens (articulaires) entre les (os) idées. Un exemple de logigramme sera donné en référence.

2 • Le DM valide les articulations essentielles du MR dont le logigramme, la question, la méthode et les outils de la recherche et la version finale du mémoire.

• Le DR ne valide pas le texte au fur et à mesure de son écriture mais seulement le document final une fois que : o Que l’expert ait validé sa partie o Que les personnes ressources aient validées la forme de l’écriture (fautes, clarté du texte, etc.°) o Que l’EC ait validé son mémoire à l’aide du la Check List du mémoire o Donc inutile de l’envoyer avant ces procédures

• Le DR étant membre du jury, il peut minimiser son implication pour la préparation de la soutenance, et s’en tenir à une régulation du support de présentation.

3. Foire aux questions

De nombreux conseils sont donnés dans le site https://www.scribbr.fr Important : la qualité du mémoire dépend essentiellement de la clarté du raisonnement et de la maitrise du processus scientifique. Pour la clarté, il est indispensable que le lecteur soit guidé pour suivre facilement votre cheminement (comme des poteaux indicateurs aide le promeneur dans un forêt). Pour cela l’utilisation d’un logigramme est utile afin de faire les liens logiques entre les différentes idées. Dans le texte, il sera indispensable que ces liens logiques soient matérialisés par des phrases ou mots de coordination liant les idées entre elles pour justifier l’élaboration progressive de la question de recherche.

3.1 Relatives à la longueur du texte (si texte trop long) : Le texte du mémoire "habille" le squelette (logigramme du mémoire, donc vérifier l'adéquation du texte avec le logigramme). • Y a-t-il des parties non nécessaires à la compréhension du phénomène étudié ? • Chaque paragraphe éclaire t'il la question de recherche ? • Y a-t-il des parties descriptives qui pourraient aller en annexes (rappel le texte du mémoire ne doit contenir que les rappels synthétiques nécessaires à la compréhension de la problématique, avec renvois en annexes. • Le texte étant exclusivement basé sur des références, sont-elles les plus pertinentes ? (Date la plus récente par exemple). • La méthodologie explicite t'elle vos choix sans avoir à décrire toutes les méthodes ? (à mettre en annexe). • Le mémoire a pour but de répondre à la question de recherche et d'expliquer son application dans la pratique professionnelle, avez-vous réservé une partie à développer lors de la soutenance ? • Le texte respecte-t-il une proportion équilibrée : pour 70 pages, maximum 50% jusqu'à la question de recherche et 50% jusqu'à la conclusion y compris la bibliographie. ?

3.2 Relatives au titre du mémoire : • Le titre reprend-il et synthétise-t ‘il les termes de la question de recherche sans pour autant faire un copié-collé de la question de recherche ? • Donne t'il l'intitulé de la méthodologie de recherche utilisée ?

3.3 Relatives aux fiches de lectures : 3 • Il n'y a pas de modèles types toutefois les fiches doivent être synthétiques, claires, faciles à lire et en lien avec le texte

3.4 Relatives aux annexes : • Rappelons que le corps du mémoire présente les explications conceptuelles qui alimentent votre problématisation. Il ne s’agit en aucun cas d’une description détaillée de ces concepts (notamment anatomiques) mais d’une explication en lien avec la question de recherche à partir de rappels anatomiques qui seront explicités en annexe. Bien sûr des liens précis pour que le lecteur ne cherche pas, (il peut être utile d’insérer des liens hypertextes pour la lecture numérique) permettront au lecteur de se référer si besoin à ces rappels en annexes.

3.5 Relatives aux outils méthodologiques : • Tous les outils méthodologiques doivent figurer dans votre mémoire en justifiant votre choix s’il existe plusieurs outils (expliquer pourquoi vous avez choisi et utilisé tel ou tel outil, logiciels, etc.). Pour rappels, voici quelques-uns des outils existants (liste non exhaustive) : QQOQCP (aide à la problématisation), PICO (aide à l’élaboration de la question de recherche, IMRAD (structuration du mémoire), ZOTERO (aide bibliographique) , PRISMA (aide à l’élaboration du diagramme de flux), COVIDENCE (aide à la réalisation d’une revue systématique de la littérature), équation de recherche (outil de recherche sur base de données), outils de recueil et d’analyse de données (logiciels BIOSTATGV, EXCEL, TROPES, etc.)

3.6 Relatives à la présence et la précision de la terminologie scientifique • Attention à la différence entre une revue de littérature qui est une recension des écrits existants (littérature professionnelle, littérature grise, littérature scientifique) dont l’objectif est d’aider à la construction de la question de recherche (permet de justifier tous les éléments composant la question de recherche principale et secondaires) et une revue systématique de la littérature (exclusivement articles scientifiques) qui est une méthode scientifique à part entière qui a pour objectif de répondre à la question de recherche. (référence justifiant l’utilisation du terme Revue Systématique : « Réussir la démarche de recherche universitaire en kinésithérapie et thérapie manuelle de Arnauld Delafontaine aux éditons Elsevier Masson page 42 dans focus) • Le chercheur peut bien sur utiliser plusieurs méthodes de recherche (quantitatives et qualitatives) pour répondre plus précisément à la question de recherche et le chercheur doit expliciter ses choix et montrer en quoi ce choix est judicieux et pertinent. • Si l’étudiant chercheur utilise plusieurs méthodes de recherche, il veillera à justifier sa présentation soit dissociée (MRAD pour chaque méthode puis synthèse comparative) ou associée (MMRRAADD) • Il est important de nommer précisément et d’expliquer quelle(s) méthodes vous allez utiliser pour répondre à la question de recherche • Le chercheur peut également utiliser plusieurs outils de recherche pour croiser les informations (par exemple observation participante et entretiens, questionnaires et entretiens, etc.)

3.7. Outils de recherche questionnaire et entretien • Afin de limiter les biais relatifs aux outils de recherche, il est conseillé les points suivants : 4 o Procéder à un test initial de l’outil auprès d’un échantillon de la population à investiguer (un à cinq sujets) pour recueillir tous les commentaires sur la forme et le fond de l’outil (questionnaire ou guide entretien) o Idéalement sur la même population ou bien sinon sur une population plus accessible (et plus nombreuse pour le questionnaire) tester l’outil finalisé pour vérifier que les résultats obtenus (dans ce cas il s’agit d’une simulation) seront bien exploités et que vous maitrisez parfaitement votre outil et les tests statistiques inférentiels dans le cas où des hypothèses sont posées.

3.8. Relatives aux outils de recueil de données qualitatives • Veiller à justifier en amont de l’utilisation de ces outils et montrer comment cela contribue à une analyse pertinente et in fine répondre à la question de recherche. (Par exemple quelle est l’utilité d’une analyse sémantique de contenu si une analyse simple du contenu est suffisante pour répondre à la question de recherche). • La construction de la grille et du guide d’entretien doit être le plus précis possible avec un test sur le terrain afin d’éviter l’écueil d’un premier entretien servant de test et donc réajustement des critères à postériori ce qui rend ce premier entretien caduc. • Les questions du questionnaire fermé doivent découler point par point de la question et des hypothèses. Donc il ne devrait pas y avoir en biais des questions à supprimer. • Il peut y avoir des hypothèses a une variable donc avec des statistiques uniquement descriptives et des hypothèses à deux variables donc avec une analyse inférentielle • Faire des tableaux synthétiques en montrant le lien entre hypothèses, questions théoriques et statistiques prévisibles.

3.9. Relatives à la forme IMRAD (les éléments suivants doivent figurer dans le texte et non en annexes) • La partie introductive comprend (les phases peuvent être intriquées) o La phase de problématisation o L’état des lieux de la recherche o La phase de conceptualisation o L’enquête exploratoire s’il y en a une o La présentation de la question de recherche (principale et secondaires s’il y en a) /objectifs de la recherche/ Hypothèses de recherche • La partie Matériels et méthodes comprend o La présentation de ou des méthodes choisies pour répondre à la question de recherche o La présentation du processus méthodologique (présentation synthétique dans le texte et explication en annexe) ▪ Si Revue systématique de la littérature • Choix justifiés mots clés • Choix justifié de l’équation Booléenne • Choix justifié des moteurs de recherche et base de données consultées • Choix justifié des critères inclusion/exclusion • Présentation du diagramme de flux ▪ Autres méthodes que Revue • Choix justifié de la population • Choix justifié des critères inclusion/exclusion 5 • Choix justifié et présentation détaillé de la construction de l’outil de recherche • Présentation du protocole de recueil de données o Test de l’outil (pour questionnaire non validé) o Protocole d’envoi et de passation • Le traitement statistique o Choix justifié des tests statistiques (descriptifs/inférentiels) o Choix justifié des logiciels utilisés • La partie Résultats comprend : o L’ensemble des donnée recueillies de préférence sous la forme de tableaux synthétiques (les données brutes comme le verbatim et tri à plat doivent apparaitre en annexes) sans les analyser  • La partie Discussion comprend o La réponse claire aux questions de recherche/objectifs/hypothèses o La comparaison des résultats de votre recherche avec ceux de la revue de littérature o Les perspectives professionnelles o Les perspectives scientifiques

3.10. Quant à l’utilisation du « je et du nous » Des indications précises sont données dans le site : https://www.scribbr.fr/style-academique/lapremiere-personne-dans-un-memoire-ou-une-these/ Veuillez le lire avant de décider de la règle à utiliser.

2° Check list ou auto-évaluation du mémoire (réactualisée en 2020)

Cette check list n'est pas exhausitive et peut être nuancée en fonction du cahier des charges de chaque établissement. 

Check list memoire 2020Check list memoire 2020 

3° Mémoire avec questionnaire théorisé différenciant hypothèses à une et deux variables permettant l'élaboration du questionnaire théorisé

Memoire emmaMemoire emma 

4° Biostatgv et kinésithérapie

Utilisation biostatgvUtilisation biostatgv 

5° Poster Scientifique

Realisation d un posterRealisation d un poster

6° Soutenance orale

Aide à la soutenance oraleAide à la soutenance orale 

7° Exemples de matrices théoriques issues des sciences de l'éducation

Matrices theoriquesMatrices theoriques 

8° Traduction française des lignes directrices COREQ pour l'écriture et la lecture des rapports de recherche qualitative

coreqcoreq 

9° Méthodologie  de transcriptons d'entretiens en sciences sociales

Transcriptions d entretiensTranscriptions d entretiens 

10° Méthodologie de l'enquête

Methodologie de l enqueteMethodologie de l enquete 

11° Calcul de la taille d'un échantillon

Formule de giezendanner pour determiner la taille de l echantillonFormule de giezendanner pour determiner la taille de l echantillon 

12° Ecriture d'un article scientifique

Article scientifique v2Article scientifique 

Redaction article ksRedaction article ks 

13° Elaboration guide d'entretien et questionnaire théorisé à partir de matrices théoriques issues des sciences de l'éducation (théories apprentissage, modèles de la posture, de l'évaluation, de la santé, etc.)

BoettiBoetti 

14° Elaboration des outils de recherche qualitative et l'exploitation des données dans le cadre d'une étude en kinésithérapie

Memoire final mouton johanMemoire final mouton johan 

memoire-master2-gueant-tropes.pdfmemoire-master2-gueant-tropes.pdf 

15°Réalisation d'une enquete exploratoire de terrain (pour déterminer les besoins issus du terrain professionnel et ancrer la question de recherche sur ces besoins identifiés)

Enquete exploratoire de terrainEnquete exploratoire de terrain 

 

 

 

 

Séminaires 

1) Thème : Colloque doctoral international de l'education et de la formation Nantes (2013)  Colloque doctoral international de l'education et de la formation

Support de présentation : Pedagogie somato psychique et enseignement de la masso kinesitherapiePedagogie somato psychique et enseignement de la masso kinesitherapie 

2) Thème2 journee doctorale strasbourg (2013)2 journee doctorale strasbourg (2013) 

Support présentation  : Cancer catastrophe silencieuse Cancer catastrophe silencieuse

3) Theme : 1er seminaire pedagogique a l enkre (2017)1er seminaire pedagogique a l enkre (2017) 

Support de présentation : Pedagogie somatopsychique conference enkrePedagogie somatopsychique conference enkre 

 

 

 

Bienvenue dans la rubrique "Recherche"

Dans cette rubrique apparaitra des revues articles, participation à des séminaires (avec support de présentation ), videos en lien avec les formations et les recherches effectuées. Cela vous permettra cher(e) lecteur(rice) de stimuler votre curiosité naturelle, d'approfondir tel ou tel sujet et de nous faire part de vos propres commentaires constructifs et recherches personnelles.

Concept de la communication interpersonnelle


A ce sujet, Abric (1999, p.26) souligne que peu de travaux ont été effectué sur la communication interpersonnelle : « on cherche vainement des recherches consacrées aux situations d’échanges entre deux individus en relation directe. Et c’est donc du côté des thérapeutes ou des professionnels de l’interview et de l’enquête qu’il nous faut chercher des éléments de réponse à la question, …, comment permettre à chaque individu de s’exprimer le plus authentiquement possible dans la situation interindividuelle »

Ce concept (et d'autres) est valorisé dans l'étude réalisée pour valider mon Master en Sciences de l'éducation que je vous invite à découvrir ci aprés : La Contribution de la formation initiale en Masso-Kinésithérapie à l’émergence d’une compétence éducative et relationnelleLa Contribution de la formation initiale en Masso-Kinésithérapie à l’émergence d’une compétence éducative et relationnelle (3.44 Mo)

Pédagogie somatopsychique (PSP)

Concept élaboré et expliqué dans la thèse intitulée "Pédagogie somatopsychqiue et enseignement de la Masso-Kinésithérapie" en ces termes (Hussler, 2015 : 37) : "Le Dictionnaire de kinésithérapie et de réadaptation, après avoir donné l’étymologie du mot « pédagogie » (grec paidos : enfant et agein : conduire) le définit en ces termes : « Science de l’instruction et éducation des enfants. Par extension : méthode de l’apprentissage éducative pour toutes les tranches d’âge » (Dufour & Gedda, 2007 : 386). Quant au terme « somatopsychique », il est composé de la juxtaposition de deux termes : le terme soma qui  renvoie « au grec sôma qui se rapporte au corps » (Ibid., p. 496), et le terme psychique issu du « grec psukhe qui signifie esprit ». L’association des deux termes sans aucun tiret entre les deux souligne l’interdépendance entre les deux facettes de l’être humain." Par conséquent la PSP consiste en " l'apprentissage éducatif expérientiel de l'interdépendance du corps et du mental par la voie d'entrée somatique". Ce concept est au coeur des formations proposées et de la pratique professionnelle.

Références Thèse et articles publiés sur la PSP

Thèse sur la Pédagogie SomatopsychiqueThèse sur la Pédagogie Somatopsychique

Articles publiés dans la revue scientifique: "Kiné à Kiné" intitulés :

Pédagogie Somatopsychique et enseignement de la masso-kinésithérapiePédagogie Somatopsychique et enseignement de la masso-kinésithérapie

Application pratique de la pedagogie somatopsychique 1Application pratique de la pedagogie somatopsychique 

 

Fichiers Excel pour passation questionnaires validés avec résultats immédiats

1° Outil d'évaluation des croyances sur la lombalgie

BbqBbq (16.5 Ko)

2° Outil d'évaluation des personnalités difficiles

Test personnalites difficilesTest personnalites difficiles 

3° Fiches sur les personnalités difficiles

Les personnalites difficilesLes personnalites difficiles 

4° Test VAK

Test vakTest VAK

5° Test Attitudes de Porter

Test attitudes porterTest attitudes porter 

6°Test d'alexithymie

TAS 20TAS 20 

BVAQBVAQ 

8° Test d'Ouverture Emotionnelle

Test OETest OE 

9° Test du Quotient Emotionnel

Test quotient émotionnelTest quotient émotionnel 

 

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire